La Fonction Publique

9 votes : 5.0

A la recherche d'un nouvel emploi ? Etudiant de la formation continue ou salarié en reconversion professionnelle ? Demandeur d'emploi en recherche active d'un métier ? Tout le monde a un jour l'opportunité de rentrer dans la fonction publique.
Aujourd'hui, on estime que 1 salarié sur 5 est recruté dans la fonction publique. Avec un choix de 700 métiers, il faut dire que la fonction publique séduit de nombreux candidats. Qu'est-ce que la fonction publique ? Comment rentrer dans la fonction publique ? Quel salaire et quelle évolution de carrière ? On vous en dit plus.

La fonction publique en France

 

Définition de la fonction publique

 
En France, la fonction publique regroupe un ensemble d'agents pouvant être titulaires ou contractuels, qui occupent un poste au sein d'une fonction publique (fonction publique d'Etat, fonction publique territoriale ou fonction publique hospitalière).
 

La fonction publique, un secteur porteur pour le recrutement

 
En France, la fonction publique permet à un salarié sur cinq de trouver un emploi stable et d'avoir la possibilité d'évoluer professionnellement. En effet, travailler dans la fonction publique offre une sécurité de l'emploi que l'on trouve rarement dans le secteur privé. Lorsque l'agent est titularisé, il est en fonction jusqu'à la fin de sa vie professionnelle, même s'il a la possibilité de changer de métier par voie de concours internes ou d'être promu à un grade supérieur.
 
Les fonctionnaires travaillent pour l'intérêt public et doivent avoir la vocation pour leur métier.
 
En France, les fonctionnaires représentent 20 % de la population active. On ne comptabilise que les personnes travaillant sur le territoire, mais il faut savoir que des fonctionnaires sont aussi en poste pour tout ce qui concerne l'Union Européenne.
 
Enfin, un fonctionnaire peut travailler en France, mais aussi à l'étranger (Ambassade de France à l'étranger, agents détachés en Outre-mer ou missions à l'international comme pour les métiers de militaires de l'Etat).

Trois types de fonctions publiques

 
Il existe 3 types de fonctions publiques :
 
  • La fonction publique d'Etat (FPE) qui emploie 44 % des agents : ils travaillent dans les services civils de l'Etat (exemple : Ministères) ou les services militaires ;
  • La fonction publique territoriale (FPT) qui regroupe 34 % des agents : ils travaillent dans les communes, les conseils régionaux, les établissements publics à caractère administratif ;
  • La fonction publique hospitalière (FPH) qui totalise 21 % des agents. : on les retrouve dans les établissements publics hospitaliers, les centres pour l'hébergement de personnes âgées ou encore les centres médico-sociaux.
(Source gouvernementale : portail de la fonction publique – chiffres de fin 2018)
 
Des dispositions particulières valables à l'échelle nationale viennent régir ces 3 types de fonctions publiques lesquelles ont eu un statut général unifié depuis la loi passée le 13 juillet 1983 (titre I – Statut Général). Les statuts se déclinent de la façon suivante :
 
  • Titre II – relatif aux fonctionnaires d'Etat (FPE) ;
  • Titre III – relatif aux fonctionnaires Territoriaux (FPT) ;
  • Titre IV – relatif aux fonctionnaires Hospitaliers (FPH)
(Exception : les militaires et magistrats ont, quant à eux, un statut particulier).
 
Dans chaque fonction publique, il existe des catégories hiérarchiques lesquelles sont ensuite divisées en nombreux corps en fonction des métiers et des filières.
 

Fonction publique ou service public ?

 
A ces trois familles de la fonction publique, on pourra ajouter les missions de « service public » dont les salariés n'ont cependant pas le même statut de fonctionnaire. Ils bénéficient en effet d'un contrat de droit privé (exemple : SNCF, La Poste, EDF GDF, RATP, Les Aéroports de Paris…).
  Trois types de fonctions publiques

Les différentes fonctions publiques

 
On trouve des fonctionnaires dans 3 secteurs qui constituent les 3 fonctions publiques françaises :
 

La fonction publique État (FPE)

 
Elle regroupe tous les métiers rattachés aux Administrations Centrales de l'Etat. Il existe également des services déconcentrés. Les agents travaillent notamment dans des ministères basés à Paris (Ministère de l'Economie, Ministère de l'Education Nationale, Ministère des Armées…) et des préfectures, rectorats et directions départementales.
 
La fonction Publique d'Etat regroupe un effectif d'environ 2,47 millions d'agents (source : 31 décembre 2018 – données fonction-publique.gouv.fr).

La fonction publique territoriale (FPT)

 
Les agents appartenant à la fonction publique territoriale travaillent dans des collectivités territoriales (communes, régions et départements) ainsi que dans des structures intercommunales et des établissements publics. Ils sont affectés dans l'une des 8 filières en place que sont :
 
  • La filière administrative,
  • La filière culturelle,
  • La filière animation,
  • La police municipale,
  • Les Sapeurs-Pompiers Professionnels (SPP),
  • La filière sportive,
  • La filière technique,
  • La filière médico-sociale
La FPT emploie environ 1,915 million d 'agents fonctionnaires, de contractuels et d'emplois aidés - en excluant les emplois sur Paris - (source : 31 décembre 2018 – données fonction-publique.gouv.fr).

La fonction publique hospitalière (FPH)

 
Les agents appartenant à la fonction publique hospitalière travaillent dans l'une des 7 filières en place que sont :
 
  • La filière des personnels ouvriers,
  • La filière des personnels administratifs,
  • La filière des personnels techniques,
  • La filière des personnels enseignants,
  • La filière des personnels socio-éducatifs,
  • La filière des services de soins et médicotechniques,
  • La filière des praticiens hospitaliers.
La fonction publique hospitalière emploie1,178 million d’agents (source : 31 décembre 2018 – données fonction-publique.gouv.fr).
 
La fonction publique hospitalière permet d'exercer un métier dans l'un ou l'autre des établissements suivants :
 
  • Etablissement d'hospitalisation public (AP-HP ou Assistance Publique – Hôpitaux de Paris qui regroupent 39 hôpitaux publics sur Paris, CHU des autres villes françaises) ;
  • Etablissements d'hébergement pour personnes âgées (EHPAD, maisons de retraites) ;
  • Centres publics relevant des services départementaux de l'aide sociale à l'enfance;
  • Des centres publics pour mineurs ou adultes handicapés ou inadaptés;
  • Des établissements d'hébergement et de réadaptation sociale publics.
Dans la fonction publique d'Etat, ou la fonction publique hospitalière, on dit que le fonctionnaire appartient à un corps, tandis que le fonctionnaire dans la fonction publique territoriale appartient à un cadre d'emploi. Dans chacun, les métiers sont clairement définis et les missions explicitées.
 
Le fonctionnaire, selon son niveau d'études et son niveau de responsabilités au sein du poste, appartient à l'une des 3 catégories suivantes : A, B ou C :
 
  • S'il est en catégorie A, il occupe plutôt un poste de direction, d'encadrement ou de conception (exemple de métiers de la catégorie A : enseignant, attaché d'administration, ingénieur…). Pour passer un concours de catégorie A, il faut avoir au minimum un Bac + 3 ;
  • S'il est en catégorie B, l'agent de la fonction publique occupe un poste d'encadrement intermédiaire et d'application (exemple de métiers de la catégorie B : conseiller réglementation, agent de centre d'encaissement, agent de développement local). Pour passer un concours de catégorie B, il faut avoir un niveau Bac à Bac+2 ;
  • S'il est en catégorie C, l'agent de la fonction publique occupe un poste d'exécution et doit maîtriser un métier spécifique (exemple de métiers de la catégorie C : ATSEM, Gardien Brigadier de Police Municipale, secrétaire/assistante d'élu, agent funéraire…). Pour passer un concours de catégorie C, il faut avoir validé un CAP, BEP ou un brevet.
Certains emplois, moins qualifiés, se font aussi par recrutements directs.

 

Les avantages de la fonction publique

 
Travailler dans la fonction publique offre de nombreux avantages ainsi que l'évolution de carrière et de salaire. Ces avantages sont notamment :
 
  • Travail valorisant qui permet d'évoluer pour améliorer l'intérêt collectif. Le fonctionnaire, qu'il travaille dans la fonction hospitalière, dans la fonction publique d'Etat ou dans la fonction publique territoriale, a un rôle pivot au sein de sa fonction ;
  • Rémunération évolutive : les fonctionnaires sont payés en fonction d'une grille indiciaire. Le salaire de l'agent augmente dès qu'il est promu à un grade supérieur ou dès qu'il a plusieurs années d'ancienneté. Le fonctionnaire n'a donc pas, comme dans le privé, à demander une augmentation à son supérieur pour en avoir une, car l'augmentation est automatique.
  • Pas de discrimination : à fonction égale, le salaire est le même pour tous puisque, comme nous l'avons indiqué, le calcul se fait selon une grille indiciaire.
  • La sécurité de l'emploi est également un élément clé qui motive de nombreuses personnes à postuler plutôt dans le secteur public lorsqu'ils ont le choix entre public et privé. En effet, le fonctionnaire du public ne relève pas du Code du Travail, comme dans le privé et les licenciements sont très rares. Il est titulaire d'un poste qu'il est sensé occuper pendant toute une carrière professionnelle. Si, pour une raison ou une autre, un service particulier doit être supprimé, les agents concernés seront automatiquement reclassés vers d'autres postes. Il n'y a pas de licenciement économique.
  • L'évolution de carrière : tout fonctionnaire peut gravir les échelons et monter en grade. C'est le cas notamment dans la fonction publique d'Etat où un fonctionnaire de l'Armée, va faire carrière. Mais les 3 filières de la fonction publique permettent d'évoluer rapidement ou de passer des concours internes de son choix et de profiter de certaines passerelles pour changer de métier.
  • Formations professionnelles fréquentes : pour les éléments motivés, l'évolution est rapide car des formations professionnelles sont prévues très régulièrement.
  • Primes et indemnités : dans la plupart des métiers, des primes et indemnités peuvent être octroyées aux agents ainsi que des aides familiales ;
  • Logement de fonction : lorsque la présence sur le lieu de travail est requise ou s'avère utile, l'Etat hébergera ses agents dans des logements de fonction. On recense environ 127 400 logements gratuits affectés aux agents de la fonction publique et environ 9 000 logements à loyer modeste pour ces mêmes publics.
  • Meilleures retraite que dans le secteur privé : le mode de calcul de la retraite tient compte des 6 derniers mois de la carrière professionnelle. D'ailleurs, le taux de cotisation versé par l'Etat pour ses fonctionnaires est de 62,14 % contre 15 % de cotisation versé par un employeur du privé.
Les avantages de la fonction publique

Comment devenir fonctionnaire ?

 
En France, 1 salarié sur 5 est fonctionnaire. Vous êtes tenté vous aussi ? Comment devenir fonctionnaire ?
 
Tout d'abord, il y a des critères essentiels demandés dans tous les postes :
 
  • Avoir la nationalité française,
  • Jouir de ses droits civiques,
  • Avoir un casier judiciaire vierge
  • Niveau d'études variable selon la catégorie du concours souhaité OU entrée dans la fonction publique sans concours.
Pour réussir un concours de la fonction publique – concours souvent ouverts à tous sans limite d'âge si vous remplissez les conditions ci-dessus – il est essentiel de vous préparer. Pour cela, diverses solutions s'offrent à vous :
 
  • Suivre une classe prépa concours de la fonction publique en présentiel (exemple : cours Gallien à Bordeaux ou Montpellier pour préparer un concours d'infirmier) ;
  • Suivre une prépa concours de la fonction publique avec un centre de formation à distance avec un solide suivi pédagogique (exemple : EFM fonction publique).

Entrer dans un métier de la fonction publique sur concours

 
Des concours sont proposés pour entrer dans la fonction publique en fonction du métier visé. Si vous êtes dans le privé (étudiant, salarié du privé ou demandeur d'emploi), vous passerez un concours externe de la fonction publique. En revanche, les personnes qui occupent déjà un métier dans la fonction publique passeront un concours interne s'ils visent un autre métier.
 
Les concours sont proposés pour les catégories A, B ou C. Ils sont proposés pour un nombre de places limitées et leur réussite dépend du niveau de préparation du candidat. Les meilleurs sont ceux qui seront retenus. Parfois, les concours sont proposés pour des postes à pourvoir, parfois il y a une liste d'attente. Enfin, le concours peut aussi être un accès vers un métier, qui demande ensuite de postuler à des offres d'emploi (par exemple : pour un poste d'infirmière, la candidate peut ensuite répondre à des petites annonces dans l'établissement public de son choix).
 
Passer un concours externe de catégorie A : il faut avoir un niveau Bac+3 et jusqu'au doctorat pour se présenter à ce concours qui peut conduire à des métiers comme : commissaire de police, enseignant, magistrat, etc.
 
Passer un concours externe de catégorie B : il faut avoir un niveau Bac minimum pour se présenter à ce concours qui peut conduire à des métiers comme : greffier, secrétaire administrative, etc.
 
Passer un concours externe de catégorie C : il est requis un niveau CAP, BEP ou brevet pour se présenter à ce concours qui peut conduire à des métiers comme : adjoints administratifs, aide médico-psychologique, etc.
 
Vous pouvez trouver toutes les informations nécessaires pour vous inscrire à un concours de votre choix sur le site internet gouvernemental de la fonction publique.
 
Lorsque le concours est réussi, le candidat passe dans une phase de recrutement (réponse à une annonce, envoi d'un CV et d'une lettre de motivation, entretien, etc.) ou est inscrit sur une liste d'attente en attendant une vacance de poste. Il peut être amené à suivre une formation dès son intégration (cas de la police municipale par exemple) et être titularisé après une période probatoire.

Entrer dans la fonction publique sans concours

 
Tous les postes de la fonction publique ne sont pas pourvus uniquement par des candidats recrutés sur concours. Il arrive aussi que des personnes postulent, comme dans le privé, pour répondre à une annonce de recrutement du secteur public. Dans ce cas, la personne est recrutée avec un contrat de contractuel, en CDD ou en CDI.
 
Un autre dispositif a été mis en place pour faciliter l'embauche des personnes situées dans la tranche d'âge 16/28 ans ou encore 45 ans et plus, ayant peu ou pas de qualifications. Ce dispositif porte le nom de PACTE (Parcours d'Accès aux Carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière, et de l'Etat). Il s'agit d'un recrutement en alternance qui est destiné à aider ceux qui ont du mal à s'insérer professionnellement. Ce type de dispositif leur permet d'accéder à un métier de catégorie C et de devenir fonctionnaire. Les offres de recrutement du service public sont publiées sur le site de Pôle Emploi ou au sein des administrations émettrices des offres (exemple de métiers concernés : adjoints administratifs, adjoints techniques).
 

Qualités requises pour devenir fonctionnaire

 
  • avoir envie d'exercer un métier de service dans l'intérêt général. Le fonctionnaire travaille pour l'Etat et, par conséquent, pour les citoyens français. Il devra avoir une certaine vocation pour son métier et l'envie de se montrer professionnel et utile au citoyen ;
  • faire preuve d'altruisme et de dévouement. Des métiers où l'on s'occupe de porter secours aux personnes (secteur hospitalier, police municipale, travail dans les établissements d'aide aux personnes âgées, travail auprès des enfants, etc.) nécessitent obligatoirement d'avoir l'envie d'aider les autres ;
  • Avoir un bon relationnel car beaucoup de métiers de la fonction publique, sont des métiers de contact avec les collègues mais aussi avec le public ;
  • Savoir s'exprimer correctement et poliment ;
  • Faire preuve de discrétion car certaines fonctions nécessitent le secret professionnel ;
  • Être ponctuel ;
  • Être organisé et savoir prendre des initiatives ;
  • Savoir faire preuve de patience et de gentillesse ;
  • Avoir de bonnes facultés d'adaptation. Par exemple, si vous travaillez dans un Ministère ou une collectivité locale, un changement de couleur politique consécutif à des élections et un changement concernant votre lieu de travail ne doivent pas vous décontenancer. Vous devez savoir vous adapter à tous les profils de personnes ;
  • Être à l'écoute de ce qui se fait en nouvelles technologies ;
  • Avoir l'esprit d'équipe ;
  • Savoir faire preuve d'équité et d'impartialité si l'on postule à un poste de commandement (direction, etc.) ;
  • Faire preuve d'honnêteté même lorsque vous aurez évolué professionnellement et ne pas se laisser corrompre par des demandes extérieures ;
  • Être loyal et discret.
Entrer dans la fonction publique sans concours

Les concours de la fonction publique

 

Qu'est-ce qu'un concours ?

 
Certaines exceptions existent, mais la plupart des fonctionnaires doivent passer un concours. Selon votre niveau de diplôme, vous pourrez vous présenter à l'un des concours de la fonction publique soit dans la catégorie A, B ou C.
 
Dans la fonction publique, on parle de concours externe ou de concours interne. Les concours internes sont ceux qui s'adressent à des agents déjà dans la fonction publique et ayant déjà accompli une durée de service déterminée. Les autres candidats passent donc un concours externe, qui, en cas de réussite, leur permettra de rentrer dans l'administration publique.
 
Bien souvent, un certain quota de postes à pourvoir va permettre d'ouvrir un nombre déterminé de concours internes et de concours externes. Mais il peut arriver qu'il n'y ait pas de quotas préétablis et l'on parle alors de concours unique.
 

On parle parfois de 3ème concours, de quoi s'agit-il ?

 
Les personnes qui exercent une activité professionnelle (exemple : secteur associatif, secteur privé) ou qui bénéficient d'un mandat local avec une durée déterminée, peuvent pour certains métiers se présenter à un troisième concours.

Les concours de catégorie A

 
Pour se présenter au concours de Catégorie A, il faut au minimum un Bac+3, parfois plus selon le métier visé.
 

Les concours de catégorie B

 
Pour se présenter au concours de Catégorie B, il faut justifier d'un diplôme de type Bac à Bac+2, selon le métier visé.
 

Les concours de catégorie C

 
Pour se présenter au concours de Catégorie C, il faut justifier d'un diplôme de niveau V ou VI type brevet, CAP ou BEP.
 
Certains métiers peuvent ne pas nécessiter de diplôme au moment du concours, mais il faut en revanche une qualification équivalente et pouvoir fournir un justificatif correspondant.
 
Conditions générales pour se présenter aux concours de la fonction publique
 
Que vous présentiez un concours de catégorie A, B ou C, vous devrez au préalable vérifier que vous remplissez certaines conditions, autres que celles énoncées pour les niveaux de diplômes.
 
Chaque métier a ses particularités, mais les conditions générales communes sont :
 
  • Avoir la nationalité française (ou être ressortissant d'un Etat membre de l'Union Européenne) ;
  • Avoir un casier judiciaire vierge,
  • Jouir de ses droits civiques ;
  • Avoir régularisé sa situation eu égard aux obligations du service national ;
  • Certains métiers insisteront sur l'importance d'avoir une excellente santé et de bonnes aptitudes physiques (exemple : métier de sapeur-pompier professionnel, de policier municipal…).

Les métiers de la fonction publique

 

Chiffres métiers

 
Les 3 fonctions publiques totalisent environs 700 métiers. Chaque année, des centaines de concours sont proposés.
 
Les métiers sont répartis à peu près de la façon suivante (mais peuvent fluctuer légèrement d'une année sur l'autre) :
 
  • 261 métiers différents au sein de la fonction publique d'Etat ;
  • 201 métiers différents au sein de la fonction publique hospitalière ;
  • 239 métiers différents dans la fonction publique territoriale.
 

Les métiers de la Fonction Publique Territoriale (FPT)

 
Ils sont répartis en 35 familles territoriales et 5 domaines (management, interventions techniques, politiques publiques, services au public, sécurité) qui sont également recoupés en cadres d'emplois territoriaux.
 
Exemples de métiers de la fonction publique territoriale :
 
  • Rédacteur,
  • Secrétaire de mairie,
  • Attaché territorial,
  • Bibliothécaire municipal,
  • Professeur des arts,
  • Assistant socio-éducatif,
  • Technicien,
  • Agent de police
  • Etc.
Les métiers de la fonction publique

Les métiers de la fonction publique hospitalière (FPH)

 
Ils sont répartis dans 9 familles (Gestion de l'information, Achat/logistique, Management, Ingénierie/Maintenance technique, Qualité/hygiène/Sécurité/Environnement, Soins, Recherche clinique, Systèmes d'information et Social/Educatif/Culturel/Psychologue).
 
Quelques exemples de métiers de la fonction publique hospitalière :
 
  • Assistante sociale ;
  • Psychologue ;
  • Educateur spécialisé ;
  • Cadre de santé :
  • Aide-soignant ;
  • Puéricultrice ;
  • Secrétaire médicale ;
  • Technicien de laboratoire ;
  • Directeur d'hôpital ;
  • Etc.
Les métiers de la fonction publique hospitalière (FPH)

Les métiers de la fonction publique d'Etat (FPE)

 
Ils se divisent en 26 grands domaines fonctionnels (exemple : sécurité, diplomatie, renseignements, pilotage des politiques publiques, Justice, Défense, Bâtiment et infrastructures, culture, finances publiques, etc.) lesquels sont ensuite recoupés avec les corps d'Etat (éducation nationale, équipement, économie et finances, etc.).
 
Quelques exemples de métiers de la fonction publique d'Etat :
 
· Enseignant,
· Conseiller Principal d'Education,
· Contrôleur ou Inspecteur des Douanes,
· Ingénieur des ponts et chaussées,
· Inspecteur des impôts,
· Contrôleur / Inspecteur des affaires maritimes,
· Gendarmerie,
· Lieutenant de police,
· Commissaire de police,
· Secrétaire administratif de l'intérieur et de l'Outre-mer,
· Inspecteur de la santé publique vétérinaire,
· Greffier,
· Administration pénitentiaire,
· Etc.
  Les métiers de la fonction publique d'Etat (FPE)

Les salaires dans la fonction publique

 

Rémunération, primes, mode de calcul

 
Tous les fonctionnaires bénéficient d'une rémunération comprenant :
 
  • Un salaire principal : il est calculé d'après une grille indiciaire valable pour tous les agents du territoire national et est déterminé par le cadre d'emploi exercé. Le grade de l'agent ainsi que son échelon vont déterminer quel sera son salaire principal ;
  • Des primes viennent s'ajouter au salaire principal. Elles dépendent du métier exercé et de la collectivité. La prime prend également en compte le grade.
Il peut ensuite y avoir des indemnités selon les postes occupés (déplacements, indemnité pour les familles, logement lorsque cela est nécessaire). De plus, dans certains métiers le logement pourra être fourni gratuitement (exemple : sapeur-pompier professionnel).
 
La fonction publique édite des brochures de présentation des métiers et des concours/examens y conduisant avec l'indication du traitement de base (hors primes et indemnité) en début de carrière et jusqu'à l'issue de celle-ci.

Quel salaire moyen par fonction publique ?

 
En 2019, les chiffres relevés montrent que les agents de la FPE ont gagné environ 2 599 euros net mensuels pour un temps plein. On notait que cette moyenne avait augmenté de 1 % par rapport à l'année précédente.
 
Les données statistiques de l'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (Insee) montrent aussi que le salaire moyen dans l'ensemble de la fonction publique incluant tous les statuts (sauf militaires, internes et externes des hôpitaux, apprentis et assistants maternels) était d'environ 2 320 euros net mensuels pour un temps plein.
 
Il apparait également, que la moyenne des salaires relevés dans la fonction publique hospitalière était en 2019 de 2 315 euros net mensuels (source : Insee).
 
Dans la fonction publique territoriale, on a relevé pour la même année une moyenne de 1 993 euros nets mensuels, avec une hausse relevée de 0,4 %.
  Quel salaire moyen par fonction publique ?

Les évolutions de carrière d'un fonctionnaire

 
Quel que soit le métier exercé, la fonction publique se caractérise par des opportunités d'évolution de carrière tout au long de sa vie professionnelle. D'une part, il y a des possibilités, pour les personnes compétentes, de monter en grade et d'être promues et d'autre part, des formations en interne permettent à tous ceux qui le souhaitent de se former et de se perfectionner.
 
Une fois dans la fonction publique, tout le monde peut avoir accès aux concours internes qui sont régulièrement proposés et demander à être muté pour un autre poste.
 
Par exemple, dans la fonction publique territoriale, l'agent intègre son poste (après réussite du concours) en tant que stagiaire dans son grade. A l'issue de sa période de stage pendant laquelle il est formé, soit le stage est prorogé, soit le stagiaire est titularisé.
 
La titularisation permet à l'agent de se positionner à un grade dans son cadre d'emploi. Son parcours évolue ensuite par avancement d'échelons ou de grades.
 
L'ancienneté est également prise en compte dans l'avancement d'échelon ainsi, bien sûr, que la valeur professionnelle de l'agent. Chaque changement d'échelon donne lieu à une augmentation de salaire.
 
L'agent peut également connaître des avancements de grade, par exemple, en se présentant à des concours professionnels (exemple : cas des sapeurs-pompiers professionnels).
 
Enfin, la fonction publique offre l'opportunité à ses agents de passer des concours internes pour accéder à un cadre d'emploi dont la catégorie est supérieure à la sienne. Il peut aussi bénéficier d'une promotion interne s'il répond à un certain nombre de conditions d'âge, d'ancienneté, éventuellement de réussite à un examen professionnel et s'il est inscrit sur une liste d'aptitude.
 
Entrer dans la fonction publique, c'est souvent y rester pour toute une vie professionnelle et faire une belle carrière.