Les concours de la fonction publique

8 votes : 5.0
Vous souhaitez entrer dans la fonction publique pour intégrer un métier permettant de travailler pour l'intérêt général ? Comment procéder pour être recruté dans votre futur poste ? La plupart des métiers sont accessibles par voie de concours dans la fonction publique. Quels sont ces concours et leurs particularités ?

Notre dossier fait le point sur les concours de la fonction publique.

Devenir fonctionnaire

 
Pour devenir fonctionnaire, vous pouvez parfois répondre à une annonce et intégrer un poste avec un statut de contractuel. Mais la plupart des intégrations dans la fonction publique, que ce soit la fonction publique d'Etat, la fonction publique territoriale ou la fonction publique hospitalière, se fera par voie de concours.
 
Contrairement à certains examens qui nécessitent d'avoir la moyenne, le principe du concours est d'arriver dans les premiers. En effet, lorsque des postes sont à pourvoir, le nombre de places est limité, il faut donc arriver en tête pour avoir une chance d'intégrer rapidement un poste. Il existe aussi des concours qui permettent de faire partie d'une liste principale ou d'une liste d'attente (ou liste complémentaire). Il est important de se préparer au concours avec une école de formation (en présentiel ou avec un centre de formation à distance) pour mettre toutes les chances de votre côté et réussir le concours.
 
Les personnes qui sont dans le secteur privé, les étudiants de la formation initiale, les demandeurs d'emploi, peuvent s'inscrire à un concours externe de leur choix en fonction du métier visé et de leur niveau d'études qui leur permet, selon les cas, de passer le concours de la catégorie A, B ou C.
 
Les agents de la fonction publique passeront un concours interne pour évoluer vers un autre métier ou un autre garde tandis que les personnes ayant exercé un ou plusieurs mandats d'élu, les bénévoles d'association… se présenteront quant à elles au « 3ème concours ».
 
Les concours peuvent comporter des épreuves écrites, des épreuves orales ou une sélection par un jury. Certains concours se divisent en 3 épreuves : pré-admissibilité, admissibilité et épreuves d'admission.
 
Une fois que le candidat est reçu au concours de la fonction publique, il pourra être stagiaire et suivre une formation à son poste de travail pour être, après sa période probatoire, titularisé et devenir fonctionnaire. Mais les conditions de nomination vont dépendre de la catégorie d'emploi concernée.
 

Se former pour réussir le concours de la fonction publique
 

Il existe des classes préparatoires intégrées ou CPI pour préparer le concours externe visé. Les CPI ont pour vocation d'aider les candidats de condition modeste dans leur préparation au concours. Ces CPI s'adressent en particulier aux étudiants et aux demandeurs d'emplois.

Pour les autres candidats, il existe bien sûr des centre de formation à distance, proposant la même qualité de préparation aux concours de la fonction publique (exemple : EFM fonction publique).
 

devenir fonctionnaire

Les concours de la Fonction Publique

 

Quels sont les types de concours pour accéder à la fonction publique ?

 
Les trois concours pour accéder à la fonction publique sont :
  • Le concours interne,
  • Le concours externe,
  • Le 3ème concours
Le concours interne

Il s'adresse à des personnes travaillant déjà dans la fonction publique, justifiant d'une certaine durée de services et/ou de formation. Ils peuvent donc être contractuels ou fonctionnaires en activité (mais aussi en détachement ou encore en congé parental). S'ils n'ont pas de statut de fonctionnaire ou de contractuels, ils peuvent se présenter au concours interne s'ils peuvent justifier d’une expérience professionnelle dans une administration ou tout organisme de l'Espace Européen. Toute personne travaillant dans une organisation internationale intergouvernementale peut présenter un concours interne.
 
Le concours externe

Selon le concours et la catégorie visée, tout candidat (du secteur privé, demandeur d'emploi, étudiant) ayant le niveau d'études requis pour la catégorie de concours peut présenter un concours externe.
 
Les niveaux d'études et diplômes exigés pour les concours externes, sont :
  • Pour la catégorie A : niveau Bac + 3 (voire plus selon le concours et le métier visé) ;
  • Pour la catégorie B : niveau Bac à Bac + 2 (selon le concours et le métier visé) ;
  • Pour la catégorie C : diplôme de niveau V ou VI requis (brevet, CAP ou BEP)
Certains métiers peuvent ne pas exiger de niveau d'études particulier, à condition que le candidat justifie d'une qualification professionnelle équivalente et puisse en apporter la preuve (justificatif de type attestation, diplôme reçu dans un autre pays d'Europe ou toute preuve d'une expérience professionnelle en lien avec le concours visé).
 
Le troisième concours

Un candidat ayant exercé des métiers, pendant une certaine durée, tels que des mandats d'élu local, plusieurs activités professionnelles, ou des activités de responsable d'association (même bénévole) pourra se présenter au concours dit « troisième concours ».
 

Les conditions d'accès aux concours de la fonction publique


Pour chaque catégorie de concours, il peut y avoir des conditions particulières propres à ces catégories, mais l'ensemble des candidats doit répondre aux conditions générales d'accès à la fonction publique qui sont :
 
  • Être de nationalité française ou ressortissant d'un des pays de l'UE ;
  • Jouir de ses droits civiques,
  • Être en règle avec le service national,
  • Avoir un casier judiciaire vierge,
  • Répondre au niveau d'étude demandé en fonction de la catégorie de concours visé (A, B ou C)
  • Il est ensuite demandé, selon l'emploi visé, des conditions particulières. On comprendra qu'un candidat postulant à un concours pour devenir Officier de Police aura des contraintes de bonne aptitude physique tandis que cela sera moins utile pour un candidat à un concours d'Adjoint Administratif.

Il sera également demandé, selon le corps visé, certaines conditions de diplôme, d'âge limite ou encore d'ancienneté.
 
La limite d'âge peut, selon les cas suivants, être annulée ou repoussée :
  • Pour les personnes qui ont accompli un service civique,
  • Pour ceux qui sont reconnus travailleurs handicapés par la CDAPH,
  • Pour les sportifs de haut niveau (si inscris au Ministère chargé des Sports),
  • Pour les ressortissants européens, ayant réalisé le service national dans leur pays d'origine,
  • Pour ceux qui vivent en couple (mariés, en concubinage ou pacsés) ayant au moins 3 enfants ;
  • Pour les parents isolés qui assument la charge d'un enfant ou plus.
concours

Quel est le contenu des épreuves pour accéder à la fonction publique ?

 

Les épreuves vont dépendre du concours et de la catégorie de concours ainsi que du métier visé. Il pourra donc y avoir des épreuves écrites et orales, ainsi qu'une sélection par un jury.
 
Epreuves écrites / épreuves orales

Selon le cas, il peut y avoir l'un ou l'autre, ou les deux types d'épreuves. Il s'agit souvent de rédiger une note administrative ou de répondre brièvement à un ensemble de questions. Une épreuve orale peut aussi consister pour le candidat, à présenter son expérience professionnelle. Il peut également être mis en situation professionnelle en fonction du concours présenté.
 
La sélection par le jury peut se faire, soit sur l'examen des diplômes du candidat, soit sur examen de son expérience professionnelle (travaux accomplis par le postulant). Dans certains cas, il pourra y avoir des épreuves supplémentaires.
 

Comment se déroulent les concours de la fonction publique ?

 

Pour chaque type de concours, vous devez vous reporter aux conditions fixées. Pour obtenir le calendrier des concours, reportez-vous à la page officielle.
 
Vous pouvez vous renseigner également auprès des établissements publics et des ministères qui recrutent en allant sur leur site.
L'organisation des concours de la fonction publique territoriale (FPT) peut se faire par les collectivités territoriales (concours de catégorie C), les centres de gestions (concours de catégories A, B, et C), le Ministère de l'Intérieur (pour les Sapeurs-Pompiers) et le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale) pour des concours de catégorie A+. Notez également que la Ville de Paris est organisatrice de ses propres concours.
 
Pour intégrer la fonction publique hospitalière, il faut passer un concours en lien avec l'emploi visé. Sachez que les concours sont organisés :

  • Soit par le Centre National de Gestion (CNG) des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la FPH : ce centre organise principalement les concours pour les personnels de direction et encadrement supérieur (administratif et soignant), notamment les concours de catégorie A ;

  • Soit par les établissements hospitaliers publics.

  • A Paris, l'AP-HP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) va s'occuper de l'organisation des concours pour les postes internes de tous ses établissements.

Un avis de concours est communiqué et va permettre au candidat de s'inscrire soit directement en ligne sur le site internet de l'établissement qui organise le concours visé, voit en retirant un dossier dans cet établissement et en l'envoyant dûment rempli et signé par courrier.

Selon les cas, vous pourrez vous inscrire directement en ligne ou par l'envoi postal d'un dossier de candidature.
 
Vous recevrez ensuite votre convocation pour passer le concours choisi.
 

Comment se déroulent les concours de la fonction publique ?

Le processus d'admission et de nomination de la fonction publique

 
Le candidat est informé de son admission par affichage ou/et par courrier selon les cas. Il sera alors informé de sa date d'affectation et du lieu d'exercice.

Tout concours répartit les candidats reçus sur une liste principale et une liste complémentaire en fonction des résultats obtenus à ces concours.

La liste complémentaire est une sorte de liste d'attente où l'administration pourra choisir des candidats pour remplacer des candidats de la liste principale ne pouvant être nommés ou d'intégrer des vacances de postes entre les concours.

D'abord fonctionnaire stagiaire, le candidat va suivre une formation à l'issue de laquelle il aura un poste d'affectation après les épreuves permettant d'élaborer un classement.
L'élève devra ensuite poursuivre le processus de recrutement en postulant dans les établissements territoriaux sur tout le territoire national.
 

La formation en écoles de la fonction publique

 

Selon la fonction publique choisie (FPE, FPT ou FPH), les candidats reçus aux concours devront être formés dans des écoles nationales avant d’être définitivement titularisés.

La fonction publique d’Etat

Pour certaines professions en effet, le concours en poche, l'élève va ensuite entrer dans une école de formation spécialisée propre à son futur métier, comme par exemple :

  • L'Ecole Nationale de Police (ENP) pour exercer dans la Police Nationale ;

  • L'Ecole Nationale de la Magistrature (ENM) pour exercer le métier de magistrat au sein du ministère de la Justice ;

  • Etc.

Il existe également des écoles de formation interministérielles, comme l'Ecole Nationale d'Administration (ENA) entre autres, qui forment des candidats destinés à exercer dans un ministère ou autre.

Ce sont des écoles qui forment à la sortie du concours (formation initiale) mais aussi tout au long de la carrière du fonctionnaire titularisé pour des formations de perfectionnement (formation continue).
 
La fonction publique territoriale

Les candidats de la liste principale sont nommés élèves du Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT) et vont suivre une formation initiale dite formation d'application qui est constituée de cours théoriques et pratiques à l'issue de laquelle l'élève reçoit un certificat d'aptitude.

La fonction publique hospitalière

Les candidats qui se présentent aux concours de direction organisés par le CNG, s'ils sont reçus à ces concours, vont ensuite suivre une formation pointue à l'EHESP (Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique).
 
C'est une école qui propose une formation initiale pour l'encadrement supérieur, mais elle est également intégrée comme Prépa pour certains types de concours de la FPH.
Après une formation qui peut durer entre 12 et 24 mois incluant des cours théoriques et des stages pratiques, les candidats seront inscrits sur une liste d'aptitude en attendant leur affectation.
 

La formation en écoles de la fonction publique

Les concours par niveau d'étude

 

Les catégories A, B ou C de la fonction publique correspondent à des niveaux d'études particuliers et/ou des niveaux de diplômes exigés.
 
Vous devrez vous référer à la catégorie de concours visé ainsi qu'aux catégories inférieures. Par exemple, si vous avez un niveau d'étude Bac+3 (licence), vous pourrez parfaitement participer aux concours des catégories A, B ou C.
 
Il existe des concours proposés pour la Catégorie C qui peuvent être adaptés pour des personnes n'ayant pas le Bac.
 

En revanche, dans des secteurs donnés (exemple : exercer dans le domaine médico-social), on vous demandera d'avoir validé un diplôme d'Etat correspondant à la spécialité visée. Par exemple, pour travailler dans la fonction publique hospitalière, si vous voulez entrer dans un hôpital public en tant qu'infirmier, vous devez avoir validé tout d'abord votre Diplôme d'Etat Infirmier.
 
L'accès à de nombreux concours des différentes catégories pourra se faire le plus souvent avec un niveau de diplôme (exemple : niveau Bac +2, niveau licence).

Quelques exemples :

  • Sans le Bac : Adjoint Administratif de Préfecture (FPE catégorie C)

  • Sans le Bac : Adjoint Administratif Territorial (FPT catégorie C)

  • Niveau Bac : Adjoint des cadres hospitaliers (FPH catégorie B)

  • Niveau Bac : Bibliothécaire Assistant Spécialisé (FPE catégorie B)

  • Niveau Bac + 2 : Agent de maîtrise à la Ville de Paris (catégorie B)

  • Niveau Bac+2 : Diététicien (FPH catégorie B)

  • Niveau Bac+3 : Administrateur au Sénat (FPE catégorie A)

  • Niveau Bac+3 : Administrateur Territoriale (FPT catégorie A)

  • Niveau Bac+4 : Informaticien (FPE catégorie A)

  • Niveau Bac+4 : Puéricultrice (FPH catégorie A)

  • Niveau Bac +5 : Commissaire de Police Nationale (FPE catégorie A)

  • Niveau Bac+5 : Ingénieur Hospitalier (FPH catégorie A)

  • Au-delà de Bac+5 : Architecte de sécurité (FPE catégorie A)

  • Au-delà de Bac+5 : Médecin de Sapeurs-Pompiers (FPT catégorie A)

Pour chaque type de concours visé, vous devrez vérifier les conditions d'inscription et les niveaux de diplôme requis (voir le site : concours-fonction-publique.com).
 

Les concours par catégories (A, B ou C)

 

Présentation

 

Il existe 3 catégories distinctes au sein des concours de la fonction publique : A, B et C. Chaque catégorie de concours correspond à des niveaux d'études et/ou de diplômes. La répartition par catégorie se retrouve au sein de la fonction publique d'Etat (FPE), de la fonction publique territoriale (FPT) ou encore de la fonction publique hospitalière (FPH).
 

Catégorie A


Définition
 

Cette catégorie regroupe les fonctionnaires en charge de métiers de conception, d'encadrement, de direction et les corps enseignants qui sont diplômé d'un Bac + 3. Ils proposent chaque année environ 20 000 postes dont 15 000 dans l'enseignement.
 
Condition d'accès
Avoir une licence minimum ou une qualification équivalente.
 

Principaux concours

  • Pour la FPE : professeur des écoles, professeur agrégé, conseillers principaux. d'éducation, inspecteur du Trésor, inspecteur des impôts, ingénieurs d'études…

  • Pour la FPT : attachés territoriaux, sages femmes, ingénieurs territoriaux…

  • Pour la FPH : attaché d'administration hospitalière, directeur d'hôpital, directeur de soins

 
Exemples de rémunération

  • Attaché de la FPE : entre 1 732 euros mensuels (en début de carrière) et 3 607 euros (en fin de carrière)

  • Administrateur civil de la FPE : entre 2 082 euros (début) et 4 875 euros (fin)

  • Directeur d'hôpital de la FPH : entre 1 991 euros (début) et 4 875 euros (fin)

Sage femme de la FPT : entre 1 603 euros (début) et 3 807 euros (fin).
 

Catégorie B

 
Définition
Cette catégorie regroupe les fonctionnaires en charge de tâches d'encadrement et d'application. Ce sont des concours très sélectifs.
 
Condition d'accès
Avoir un niveau Bac ou équivalent.
 
Principaux concours
  • Pour la FPE : gardien de la paix, contrôleurs du Trésor, Contrôleurs des impôts, secrétaires d'administration scolaire et universitaire…
  • Pour la FPT : rédacteurs territoriaux, techniciens supérieurs territoriaux, assistants territoriaux socio-éducatifs…
  • Pour la FPH : infirmiers, secrétaires médicales…
 
Exemples de rémunération
  • Secrétaire administratif de la FPE : entre 1 368 euros mensuels (en début de carrière) et 2 368 euros (en fin de carrière)
  • Gardien de la Paix de la FPE : entre 1 327 euros (début) et 2 423 euros (fin)
  • Secrétaire médicale de la FPH : entre 1 368 euros (début) et 2 638 euros (fin)
  • Rédacteur territorial de la FPT : entre 1 323 euros (début) et 2 369 euros (fin)

Catégorie C

 

Définition
Les fonctions d'exécution sont occupées par des fonctionnaires de la catégorie C.
 
Condition d'accès
La plupart des concours sont ouverts sans conditions de diplôme. Certains peuvent exiger du candidat un brevet, un CAP ou un BEP.
 
Principaux concours

  • Pour la FPE : adjoint administratif, surveillant de l'administration pénitentiaire, agents de recouvrement du Trésor…

  • Pour la FPT : adjoints technique territoriaux, gardes champêtres…

  • Pour la FPH : aides soignantes, adjoints administratifs d'administration hospitalière…

 

Exemples de rémunération
 

  • Adjoint du Trésor FPE : entre 1 336 euros mensuels (en début de carrière) et 1 916 euros (en fin de carrière)
  • Aide soignante de la FPH : entre 1 341 euros (début) et 1 359 euros (fin)
  • ​Adjoint Administratif territorial de la FPT : entre 1 336 euros (début) et 1 921 euros (fin).

Les concours par domaines

 
Travailler dans la fonction publique en France c'est devenir fonctionnaire pour l'un des 3 domaines que sont : la fonction publique d'Etat (FPE), la fonction publique territoriale (FPT) ou encore la fonction publique hospitalière (FPH). Un salarié sur 5 est en activité dans la fonction publique en France.
 

Travailler dans la fonction publique d'Etat


Vous avez envie d'entrer en fonction dans un ministère, un rectorat, une préfecture, une direction départementale ? Vous avez la vocation pour enseigner, vous avez une formation et une spécialité de professeur et souhaitez intégrer l'Enseignement Public pour travailler au sein d'un collège, d'un lycée, d'une école ou encore une université ? Vous devrez alors passer un concours dans le domaine de la Fonction Publique d'Etat (FPE) qui regroupe 2,4 millions de fonctionnaires.
 

Travailler dans la fonction publique Hospitalière (FPH)


Tous les candidats souhaitant postuler à un emploi de soignant dans un hôpital public (AP-HP par exemple à Paris), mais aussi les candidats souhaitant exercer comme biologiste ou pharmacien dans la fonction publique, rejoindront cette catégorie. Outre, l'hôpital public, on peut aussi trouver un emploi dans d'autres établissements publics tels que maisons de retraites, centres de rééducation, établissement spécialisé dans l'aide sociale à l'enfance, organismes publics d'action sociale, etc. Vous devrez donc choisir tout d'abord de passer un concours dans le domaine de la fonction publique hospitalière qui totalise déjà 1,9 millions de fonctionnaires.
 

Travailler dans la fonction publique territoriale (FPT)


Pour travailler au sein d'une mairie, au Conseil Régional, dans des organismes départementaux, des offices publics ou encore des communautés d'agglomération, vous choisirez de passer un concours de la fonction publique territoriale, laquelle regroupe pas moins de 1,9 million d'agents.
 

Les concours par métiers

 

Les candidats souhaitant intégrer la fonction publique pourront avoir un large choix de métiers puisque les trois domaines de la fonction publique (FPE, FPH, FPT) représentent un éventail de 700 métiers.
 
Tous les métiers sont représentés que ce soit les professions administratives (attaché d'administration, adjoint administratif…), les métiers spécifiques à la défense et à la protection des usagers (officier de police, sapeur-pompier), les métiers que l'on peut exercer aussi bien dans le privé que dans le public (jardinier, cuisinier, architecte, ingénieur)…
 
Concrètement, les domaines d'emplois vont porter notamment sur :

  • les métiers de l'informatique ;
  • les métiers administratifs ;
  • les métiers de la santé ;
  • les métiers de l'enseignement, de la Jeunesse ;
  • les métiers de la sécurité et de la justice ;
  • les métiers d'ingénieurs.
  • Les métiers du social,
  • Les métiers de la petite enfance.

 
Sur le portail dédié aux métiers, la fonction publique a édité un répertoire des métiers par domaines :
 

  • répertoire des métiers de l'Etat,
  • répertoire des métiers territoriaux,
  • répertoire des métiers de la FPH.